La crise d’hémorroïdes en 3 questions

L’hémorroïde, on en entend beaucoup parler. Mais que savez-vous vraiment sur le sujet? Ces trois questions à la suite vont vous aider à mieux comprendre de quoi il s’agit.

Qu’est ce que l’hémorroïde?

L’hémorroïde est un phénomène normal, tout le monde en a. Il s’agit de veines qui se trouvent à l’intérieur et à l’extérieur de l’anus. C’est donc à tort que le terme est utilisé pour qualifier une affection gênante et douloureuse. Il est plus approprié dans ce cas de parler de crise d’hémorroïde, la dilatation des veines devenant alors anormale car s’étalant sur une durée plus ou moins longue et pouvant selon le cas laisser apparaître une protubérance très douloureuse et visible à l’œil nu.

Il existe en effet deux types de crise hémorroïdaire. L’hémorroïde peut être interne, mais elle peut aussi être externe. Dans le premier cas, la dilatation anormale des veines a lieu dans l’anus et n’est pas toujours aisément perçue comme telle. La pathologie peut alors facilement évoluer, passant du stade où elle est indolore et sans aucun signe visible à celui où les hémorroïdes ressortent à l’extérieur et peuvent être confondues à des hémorroïdes externes. Les hémorroïdes externes sont en effet plus aisément identifiables car se développant sous la peau et provoquant des enflures qui sont extrêmement douloureuses en raison de la grande sensibilité de la zone touchée.

Quelles sont les causes de l’hémorroïde?

Les causes de l’hémorroïde sont nombreuses et variées, mais la majorité des médecins s’accordent à dire que c’est la pression excessive et répétée au niveau des veines hémorroïdaires du rectum et de l’anus qui est à l’origine de la crise. La constipation est alors identifiée comme étant une cause de la dilatation anormale des veines en raison de l’accumulation des selles dans l’intestin. La sédentarité, la grossesse et le facteur héréditaire sont aussi identifiés comme étant des causes d’une crise hémorroïdaire. À côté de ces causes connues, il en existe une autre qui est souvent oubliée et pourtant qui constitue tout du moins un facteur à risque important, la manière de faire les selles. Si la position assise des toilettes est plus confortable, elle exerce toutefois une pression supplémentaire sur l’anus qui peut être à l’origine du problème.

Quels sont les traitements hémorroïdes?

Il existe plusieurs alternatives de traitement hémorroïdes. Il est possible d’opter pour l’approche médicale qui consiste pour l’essentiel à l’application locale de crèmes ou pommades qui permettent d’atténuer les douleurs et démangeaisons, mais aussi de diminuer l’inflammation. Dans les cas extrêmes notamment en cas de thrombose hémorroïdaire, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Mais il existe une alternative à l’approche médicale, c’est le traitement naturel. Celui-ci a pour avantage d’être moins contraignant et de résoudre le problème au fond. Pour en savoir plus sur le sujet, il existe un guide complet sur les hémorroïdes.

Les hémorroïdes ne sont pas une fatalité et il n’existe aucune raison d’en avoir honte, ce d’autant plus qu’il existe des solutions pour s’en débarrasser de manière efficace.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.hemoroidetraitement.com.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire